Publié par : shapter | 3 juillet 2009

Caen, retours sur la projection

Projection du début d’après-midi à l’espace Normandie :

Mini-écran et salle d’une capacité d’environ 50 personnes.
Son moyen sur les enceintes …
Environ 30 personnes maximum, peut-être 25.
Paiement libre / montant inconnu.
Discussion au bar d’environ 1/2 heures avec quelques spectateurs.
Notabilité : Une conseillère municipale verte de Caen y a assisté.
Des obligations, réelles, l’ont obligée à quitter le film sur la partie « agriculture ».
Pablo  et moi, avons été interviewés de concert, comme tous les autres réalisateurs, par les organisateurs de l’espace Normandie.

Projection en salle au cinéma Lux :
Bon écran et bon son.
Environ 60 personnes maximum, peut-être autour de 50…
Applaudissements plus feutrés, rires absents.
Ceci car ce n’était pas un public acqui à nos thèses : le rire est complicité, marque d’un entre-soi du même monde …
Débat toujours aussi alerte avec maintes questions, plus posées, moins en rafale.
Une encore sur le dvd à venir …
Il a fallut là encore interrompre le débat, car l’heure tournait.
Notabilité : Francis Kunz y a assisté.
A Pablo il a dit qu’il a trouvé le film « bien », qu’il était certes devenu assez blazé de toutes ces luttes.
A une seconde interview, à nous deux, il cite une des citations que je balance souvent, celle du nécessaire « désenchantement du monde » pour se réenchanter, de Gilles Deleuze. Ce film y contribue.
Inauguration sous-présipauté Grolux :
Interviews multiples et toutes d’esprit Grolandais : les habitants, des jeunes jusqu’aux vieux, ont tous joués le jeux, c’est assez poilant.
Avons filmé chacun notre tour avec nos caméras.
Je mettrais mes données sur kruger44, et Pablo sur latélélibre.
Nous monterons ensemble cette deuxième partie.
Le clou : une interview groupée, bras dessus-dessous du Maire du lieu, le député-maire de Caen et du président de la présipauté, avec des questions grinçantes.
Très bon reportage double et complémentaire.
J’ai aussi une « interview-morpion » de Francis Kunz.
Il a causé de Nancy et de son projet de film en cours.

Salutations cinématographiques.  Thierry K.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :